Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Psych/Space Rock : Entretien avec Marcus McDonald

par Louis 12 Août 2014, 09:32

Psych/Space Rock : Entretien avec Marcus McDonald

Louis Hauguel: Merci d'avoir accepté cet entretien, c'est un réel plaisir de vous avoir ici pour Fuzzine! Pour commencer, pouvez vous nous en dire plus sur votre parcours et quand avez vous commencé à vous intéresser à la musique ?

Marcus McDonald: D'abord je suis très flatté de faire cet entretien et je vous remercie de l'intérêt que vous portez à mon chemin dans ce bon vieux rock.

Quand j'avais 13 ans, mes parents m'ont donné une batterie que j'ai du garder deux semaines maximum avant de me la faire confisquer par mes parents... J'imagine que c'était plutôt pénible d'entendre un gamin frapper une batterie toute la journée sans avoir la moindre idée de comment en jouer. Il y avait aussi ma soeur ainée qui avait une guitare dont elle ne se servait jamais et trainait dans un placard, du coup je l'ai récupéré. A cette époque là, quand j'avais près de 14 ans et commençait à faire de la musique...enfin je pensais que c'était de la musique mais la plupart du temps ça se résumait à s'acharner sur l'instrument jusqu'à ce qu'un son potable en sorte ou me plaise. J'emportais la guitare partout ou j'allais !

2/ On parlera bien sur de l'album "From the House of Trax" mais avant cela, pouvez vous nous parler un peu de vos influences ?

La première reprise que j'ai appris à jouer était "Stairway to Heaven" de Led Zeppelin, histoire de se faire le bras comme on dit. La deuxième fut "Smoke on the Water" de Deep Purple, après ça j'ai juste commencé à faire mes propres compositions. Comme ça, personne ne pouvait savoir si ce que je faisais était faux ou non. Pour répondre plus précisément à la question, je dirais que mes influences varient assez des Moody Blues en passant par Pink Floyd, The Beatles, Stevie Ray Vaughan, The Rolling Stones et autres.

3/ "From the House of Trax" est un album unique avec plein d'effets psychédéliques, un ovni qui sonne complètement différent de ce qu'on a l'habitude d'entendre. Comment s'est déroulé l'enregistrement et qu'est ce qui vous a amené à explorer de telles sonorités à l'époque ?

Lors de ma rencontre avec Jim Fergusson et qui était le propriétaire du House Of Trax studio, il m'a entendu jouer et m'a proposé d'enregistrer gratuitement ma musique dans son studio, chose que je ne pouvais pas refuser! Tout s'est passé admirablement bien et il est vrai que son génie et sa technique ont permis de donner ce son à mon disque et tout ça n'aurait pas été rendu possible sans son coup de patte.

4/ Après toutes ces années, vous attendiez vous à ce que votre album devienne un classique psyché et très recherché par les collectionneurs ?


Un truc marrant à ce propos... Jim Fergusson disait que ma musique était de 10 ans en avance sur son temps et que ça pourrait mettre du temps avant de se diffuser et que les disques ne se vendraient pas immédiatement, il y avait aussi certains de mes amis qui en ont utiliser comme frisbee pour voir jusqu'où ils voleraient. Il y a dix ans de cela, presque jour pour jour, j'ai reçu un coup de fil d'un gars de New York qui m'a dit qu'il avait trouvé une copie pour 2 dollars dans une boutique de vieux livres d'occasion et il m'a demandé si j'avais d'autres exemplaires à vendre. Je lui ai d'abord dit que j'en avais quelques uns mais en fait, j'en avais un certain nombre sous le coude et du coup il m'a proposé 300 dollars par exemplaire et il en voulait dix, du coup ça ne se refuse pas non plus. Ce gars a donc conduit de New York jusqu'en Nouvelle Albanie, Indiana pour me rencontrer et me payer 3000 dollars pour dix disques. Ca m'est arrivé de voir un tel prix dans une vente aux enchères en Allemagne et sinon j'ai vendu des copies un peu partout dans le monde de la Californie au Japon en passant par des pays comme la Grèce, le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne donc, l'Australie et plein d'autres encore. Pour résumer, alors non je n'ai pas vu venir cet engouement mais je suis très content que des gens à travers le monde apprécie toujours cet album.

5/ Quelles sont vos pensées vis à vis de l'industrie du disque de nos jours ?

J'imagine qu'on a tous une idée différente de la chose... De nos jours, il n'y a plus aucune musique qui me touche comme a pu le faire la musique dans les années 70, c'est une ère révolue et c'est assez triste mais heureusement avec les nouvelles technologies, on est toujours capable de préserver cette musique, de l'aimer et de la reconnecter avec le monde actuel. Sinon je suis un peu surpris par la musique Country, on a l'impression que la Country actuelle n'en est plus vraiment et que ça commence à sonner comme du rock, ce qui n'est pas pour me déplaire en fait.

6/ Avez vous des affinités avec le monde occulte, les secrets et mystères de cet univers ?

Le monde est plein de secrets et de mystères qui élèvent l'intérêt de la vie et on voit aussi que les rènes du pouvoir et de l'autorité dominent. Mais je ne divulguerai pas de phrases "anti-pensées" aujourd'hui. Ne perdez pas de temps à chercher la signification de ce mot, je viens juste de l'inventer.

7/ Avez vous des plans concernant un nouveau album qui serait dans la même veine que "From The House Of Trax" ?

Oui j'en ai et j'ai même quelques nouveautées que personne n'a entendu auparavant, je travaille aussi toujours sur de nouvelles choses.

8/ Envisageriez vous de tourner et jouer intégralement l'album "From the House of Trax" ?

J'adorerai pouvoir faire ça, si l'occasion se présente.

9/ J'ai lu aussi que vous alliez sortir un film, qu'en est il à l'heure actuelle, comment avance ce projet ?

Ah oui mon nouveau film... "Chain Of Events"!
A première vue, ce n'est peut être pas le genre de film auquel on aurait pu s'attendre venant de moi mais je l'ai fait pour pouvoir rentrer dans ce monde là. C'est une comédie romantique qui m'a pris deux ans à faire et le film est maintenant terminé. Je viens juste de le soumettre au festival du film de Sundance et j'espère que quelque chose de positif en sortira. C'était vraiment une bonne expérience et j'ai eu le privilège de travailler avec des acteurs talentueux. Après que l'on se fasse de l'argent avec ce film ou pas, mon nouveau projet sera vraiment l'opposé de celui ci, ça sera plus profond et beaucoup plus effrayant on va dire. Il faut que j'aille voir aussi ce qui se passe de ce côté là.

10/ Je pose souvent cette question, qui est celle de l'île déserte... Citez moi un disque, un livre et un film que vous prendriez avec vous là-bas ?

Pink Floyd : Dark Side of the Moon, La Bible et mon prochain film.

11/ Souhaitez vous partager avec nous quelque chose d'autre, des pensées, ce qui vous vient à l'esprit maintenant ?

Je me demandais pourquoi les "French Fries" et "French Toast" n'avaient rien à voir du tout avec la France. Si nous voulons la paix dans le Moyen-Orient et dans le reste du monde, pourquoi ne mettrions nous pas en place un ordre mondial commun et un vote mondial pour élire un bon roi.


Merci de m'avoir donné cette opportunité de pouvoir exprimer mes pensées et souvenirs et les faire parvenir jusqu'à vous,
Marcus.


Louis Hauguel pour Fuzzine (2014)

Psych/Space Rock : Entretien avec Marcus McDonald

commentaires

Haut de page