Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Circuit Rider - Same (unrealeased)

par lou 1 Octobre 2009, 10:20



La bagnole tourne et tourne encore. Il est quatorze heures autour du rond-point. On est dans la Creuse ou dans un coin paumé de l’Illinois.

 

Question perte de repères, l’album unique de Circuit Rider affiche complet à tous les étages. Pas d’origine, de nom de musiciens, d’année de parution exacte. Juste cette réédition pas même officielle. Avec cette pochette si moche.

 

Moche comme la vie. Qui se dissout en gaz d’échappement, en papier gras le long du trottoir. Dans les bistrots, où l’ennui vit un peu moins vite. Au comptoir, l’ivrogne de service digère son quinzième pastis.

 

Quelque part, un blues boueux s’échappe d’une fenêtre.

 

Jim Morrison  les pieds dans la boue, LA Woman de chantier de terrassement, quand la limitation technique devient un argument.

 

Pire, une raison de cogner encore plus fort sur la grille d’accords. S’écorcher les ongles sur les cordes, espérer changer quelque chose avec rien.

 

Renverser l’urbanisme avec trois riffs baveux, et ces psalmodies hantées du chanteur. Qui se prend pour Jimbo tellement fort, qu’on pourrait presque y croire.

 

Il serait totalement vain, pervers à la limite, de juger un tel disque à la lumière de critères esthétiques ou académiques. Quand tout ceci semble avoir été usiné pour dévorer du goudron à tous les repas. Minimalisme majeur. Parfois c’est bien suffisant.

 

Sur le terrain vague, des flaques d’eau croupie dorment dans l’argile.

 

Espoir agonisant lentement. Ou qu’on étouffe subtilement. En lui faisant croire qu’aux prochaines élections…

 

Le disque semble inusable.

 

Expérience puissante et férocement terrienne.

 

Comme la douleur qui brûle les âmes, en carbonisant le champ de vision.

 

Comme le granit en pleine gueule.

 

Riffs de rage blanche. Le camion poubelle manœuvre pour se garer le long du boulevard.

Laurent.

LIEN : Myspace

commentaires

Haut de page