Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview Douglas Mcgowan Yoga Records / Le Bon Karma

par lou 31 Juillet 2012, 10:34

http://www.yogarecords.com/logos/logo1109.jpg

 

 

 

 

 

LABEL

 

 

 

 

 

YOGA RECORDS

 

 

 

 

 

Entretien avec Douglas Mcgowan

 

Douglas Mcgowan (merci à lui) est le gars qui nous a obtenu l’entrevue avec Collie Ryan. Accessoirement, il gère Yoga Records,  label indépendant dévolu à des gens obscurs, Un vrai bonheur pour  tous ceux qui recherchent un peu de fraicheur dans ce monde digital. Une alternative (mot si mal connoté) à la stérilisation rampante.  Et en plus, les disques sortent en vinyle. Vous pensez bien que Fuzzine a enquêté. Une nouvelle pièce à verser au dossier «les indépendants bougent encore».

 

 

Laurent : On reprend du début. Vous êtes celui qui nous a mis en contact avec Collie Ryan. Comment êtes-vous venu à la musique, quel est votre rôle chez Yoga Records ?

 

Douglas Mcgowan : J'ai débuté comme collectionneur de disques, spécialement intéressé par les pressages privés.  Le label a été créé pour présenter deux artistes que j'aimais fortement, Collie Ryan et Ted Lucas. Je fais tout, basiquement, en déléguant autant de responsabilités qu'il est possible.

 

http://www.yogarecords.com/artists/collieryan/collie-hour-front.jpgL : Depuis combien de temps le label existe-t-il ?  Vous aimez un genre musical, en particulier ?

 

D : Le label a débuté en 2008, avec le disque de Collie Ryan. J'avoue préférer les voix féminines, mais c'est du 60/40.

 

L : Je sens une philosophie la dessous. Comment peut-on être motivé par l'argent quand on prend le risque de sortir quelque chose d'aussi peu commercial que Collie Ryan.

 

D : Effectivement. Si je pensais au fric, je n'aurais pas monté un label discographique.

 

L : Y a-t-il un profil type de l’être humain qui achète chez Yoga Records ? Qui essayez-vous de toucher, principalement ?

 

D : Le but est de maintenir le sens de la découverte, avant tout, dans ma vie. Autant comme auditeur que comme producteur. Je suis ma propre cible.

 

L : Je dois dire que je n'ai jamais entendu parler des artistes de Yoga Records. Votre motivation première est de mettre en lumière des talents inconnus. Comment les choisissez-vous ? Vous êtes collectionneur, fouineur du dimanche matin ?

 

D : Le processus a quelque peu évolué. Au départ, je pensais créer un label qui rendrait disponible des tas des choses commercialement marginales. En téléchargement payant. A la vérité, vous vous retrouvez en compétition avec des blogs musicaux. Et des services merdeux (d'un point de  vue label/artiste) comme Spotify. On ne s'aligne pas avec la gratuité. J'ai, depuis, choisi de me focaliser sur le vinyle. Qui est intemporel, face aux MP3 et aux CD.

 

L : Le label vend des CD et des LP's. Vous croyez donc toujours au vinyle. Quel est votre position sur la mort des magasins de disques et le règne des foutus MP3 ?

 

D : Effectivement, je crois toujours au vinyle. Quoique je doive admettre qu'apprenant combien ils étaient toxiques, d'un point de vue écologique, j'ai été amené à conclure que leur disparition ne ferait pas tant de mal que ça.

Ou au moins, celle de quatre-vingt-quinze pour cent d'entre eux.  Une chose que je désapprouve, le vinyle 180 grammes. Quelle arnaque. Comme les disques en couleur. Qui sonnent comme de la merde au bout de deux passages. C'est de la camelote, du pipeau. Les gens doivent apprendre à s'en passer. Je pense que les magasins de disques sont encore là pour un bon moment. Ce qui m’inquiète, c'est qu'on arrive au point où la source se tarit. A mon avis, on manque de culture pré internet. Le frisson superficiel d'acheter un Led Zep hyper connu, en vinyle crachotant va nous accompagner longtemps. L'époque de la vraie chine, le trésor à deux balles dans une poubelle, est terminée. Difficile de ne pas en être un peu triste.

 

L : Il y a un avertissement sur le site, indiquant que vous vendez uniquement des rééditions légales. Que pensez-vous du téléchargement, des gens qui vont en prison, et bien sûr de la fermeture de Megaupload.

 

D : Pas une larme pour Megaupload, ou les gens qui y stockaient du contenu. Pour être honnête, je trouve même ça un peu marrant. Je suis contre les Sopa/Pipa/Acta, mais le contraste entre l'opposition violente à ce qui est essentiellement une mauvaise façon de protéger les droits d'auteur, et le relatif manque de réponse à des problèmes profondément importants (démocratie, écologie) me dégoute. Nos priorités sont tellement lamentables, c'est pathétique.

 

L : Parlez-nous de votre façon de travailler. Vous trouvez un vieux disque, et ensuite ? Laissez-vous parfois tomber un artiste pour des questions légales ?

 

D : En général, je trouve un disque et juge assez rapidement s’il peut plaire à d'autres. J'essaie vraiment de ne rien calculer. Balle au centre, plus c'est obscur et plus c'est excitant de pousser derrière. Je négocie avec beaucoup d'artistes, qui vont de cool à froid. La vie est trop courte pour s’embarrasser avec les autres. Et je laisse définitivement tomber ceux qui croient encore à leur propre cirque, trente ans après.

 

L : Vous écoutez quoi en ce moment ? Donnez-nous quelques conseils.

 

D : Mes deux artistes favoris, ces jours ci, sont canadiens. Rochelle Jordan et Tops. Pour les vieux trucs, j'écoute Thin Lizzy et T Rex à mort depuis six mois.

 

L : Vous savez quelque chose de la France ?

 

D : Deux ou trois choses, mais je n'ai jamais visité.  J'aimerais vraiment que quelqu'un de là-bas me demande Collie Ryan, ou Lester Folsom, ou Bobb Trimble pour une tournée (C'est pas gagné. Ndlr). Je pourrais faire partie des bagages. 

 

L : Dernière chose, votre ile déserte. Un film, un disque, un livre, une personne. Peut être un instrument de musique.

 

D : Si j'étais coincé sur une ile, j'aurais l'idée de créer mon propre environnement. Une caméra, un magnétophone, un cahier vide, et ma copine pour m'aider. Sans vouloir paraître prétentieux.

 

Entretien mené par Laurent.

 

 http://yogarecords.com/

commentaires

Clovis Simard 01/10/2012 04:37

Blog(fermaton.over-blog.com)No.28- THÉORÈME TEMPERUM. - Le temps c'est quoi ?

Haut de page