Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Jukebox de Monsieur Vinyle - juillet/Aout 2010

par lou 26 Juillet 2010, 11:37

http://a3.vox.com/6a0110164223d4860b011018626afb860f-pi

http://a2.vox.com/6a0110164223d4860b0123de303f5a860d-320piDanta – Freeway / Mau Mau (Label Epic 7776)

 

Danta était un groupe multiracial anglais : Jamaïque, Angleterre, Nigeria, Amérique du Sud. L'influence est donc bien évidemment un groove ardent avec une basse répétitive omniprésente et des percussions foisonnantes. Ce 45 tours, dont les titres ne figurent pas sur l'album qui semble n'être sorti qu'en France, a aussi été édité en Angleterre et aux USA.

 

 Freeway

 

http://a6.vox.com/6a0110164223d4860b0123f1caccd6860f-320pi

 

The Shakes - Come on-a my house / Dust my blues (Label Voom 6802)

THE SHAKES était un groupe basé en Belgique, mais fondé par un guitariste chanteur français, Alain VERDIER, et ayant eu au moment de ce premier 45 tours (1967) un chanteur hollandais Dirk DEVRIES. La face B est une reprise du classique d'Elmore JAMES "Dust my broom" rebaptisé allez savoir pourquoi. La version est ici accélérée, on sent une joie de jouer dans une atmosphère de club enfumé. Pas d'une grande originalité, mais un enthousiasme communicatif isn't it? La face A, compo du groupe, est dans le même esprit.

 Dust my Blues

 Jess & James - Mrs Davis / A passing car (Fontana 260.259)

http://a7.vox.com/6a0110164223d4860b0123de23f7af860c-320pi

La base de ce groupe est essentiellement deux frères, Antonio et Fernando LAMEIRINHAS, dont la famille portugaise a fuit la dictature de SALAZAR pour se relocaliser à Charleroi en Belgique. Ils monteront une discographie conséquente (en collaborant avec le maitre belge groovy funky Ralph BENATAR) avec trois albums et quatorze 45 tours. 6 sortiront en France (plus un EP), dont celui-ci en 1969. Ils nous montrent ici leurs influences anglo-saxonnes, mélange de heavy psych avec une agréable guitare acidulée et de voix gorgée de soul. La face B est plus lente, mais avec de bonnes montées d'adrénaline. Les 2 titres sont extraits du troisième album. Les deux frères continueront ensuite avec le génial et aventureux FREE POP ELECTRONIC CONCEPT.

 

 Mrs Davis

Q65 – Fighting Is Easy / Country Girl (Polydor 2050 130)http://a4.vox.com/6a0110164223d4860b0123de1ee4dc860c-320pi

Pour un de leurs derniers singles, en 1971, les Q 65 changent curieusement de style et abordent le power pop bien avant tout le monde. Riff simple et tranchant, peu de distorsion, chant accrocheur et basse bien tendue. J'aurais bien vu Eddie & the Hot Rods reprendre ce titre. À remarquer l'exceptionnelle utilisation de mellotron chez eux. La face B est un peu plus stonienne avec un son plus typique du début des 70's.

 Fighting Is Easy

 

 

Triangle – Listen People / Please (Odeon C006-10294)

 http://a6.vox.com/6a0110164223d4860b0137a4d15f46860c-320piTriangle est une pierre angulaire de la pop musique française. Impossible de faire un vide grenier sans tomber un jour ou l'autre sur "Blow your cool" ou "Viens avec nous". Mais le disque présenté ici est beaucoup plus exceptionnel, car étant le premier (1969), et la formation méritant son nom étant un trio. Le premier guitariste Pierre FANEN a ici laissé sa place à Alain RENAUD. Le centre de gravité formé de Jean-Pierre PREVOTAT (batterie) et Gérard FOURNIER (basse et chant) restera ensuite pour changer encore de 6 cordes avec Paul FARGES puis Mimi LORENZINI élargissant le cercle musical de François JEANNEAU au sax pour aligner 3 albums et 12 45 tours avec quelques hits bien carrés. Sur la face A, la guitare d'A RENAUD est assez spatiale, en retenue et en maitrise du son, sur la face B elle se fera plus heavy sur une base rythmique plus R'N'B. Les vocaux se font un peu approximatifs, mais les choeurs apportent un côté étrange et spatial. "Please" lui comporte de l'orgue, mais qui en joue ?

 Listen People

The Escalatorz – So Fragile / No Panic (autoproduction) http://a4.vox.com/6a0110164223d4860b0137e0280b04860e-320pi

Le manuel du parfait garagiste précise qu'il faut un bon riff, un gimmick paroles facile à retenir, l'alternance couplet-refrain couplet refrain solo repris du thème final. Tout est respecté ici ce qui en fait un grand simple garage.

H.P. DANIELS écume les scènes berlinoises depuis trente ans avec les ESCALATORZ ou sous son propre nom. Les ESCALATORZ sortiront 3 simples et un 25 cm. Celui ci, de 1981, le second, limité en 300 exemplaires numérotés, nous offre une face A avec un rythme funky, sympa, mais dispensable. La face B par contre...

 No Panic

 

 

Morceau Phare de cet article « Glendora »

Cette chanson écrite en 1956 par Ray STANLEY et chantée par le crooner italo-américain Perry COMO raconte l'histoire d'un homme qui tombe amoureux d'une femme qui travaille dans un magasin et se rend compte, le jour où on lui enlève sa perruque et ses bras, qu'il s'agit en fait d'un mannequin.

http://www.popsike.com/pix/20100327/280485297225.jpgDownliners Sect – Glendora / I’ll Find Out (Columbia DB 7939)  

Les DOWNLINERS SECT sont les gardiens d'une certaine orthodoxie du rock britannique. Débutant leur carrière à la même époque que les STONES et les PRETTY THINGS, ils n'ont pas comme eux lorgné vers la pop et connu le succès. Une des rares incartades à leur style fut cette reprise de "Glendora".D'une chanson jazzy, les DOWNLINERS SECT font un titre beaucoup plus rock avec des choeurs décalés qui rappellent ceux sur certains titres de SCREAMING LORD SUTCH. À noter de plus l'utilisation de la fuzz (qu'on peut aussi entendre sur leur reprise de "Why don't you smile now" de Lou REED sur leur troisième album). La face B est un bon titre, mais pas suffisamment pour les sortir de la masse de bons groupes de l'époque.

 Glendora

 The Slickee Boys – Glendora +3 (Limp 005)http://a2.vox.com/6a0110164223d4860b0137e029f1aa860e-320pi

Les Slickee Boys (un des groupes phares du revival neo psych US de la fin des années 70 début 80) ont eux repris ce titre sur leur troisième EP en 1979. Le tempo est le même que celui des DOWNLINERS SECT, mais la guitare rythmique plus mise en évidence, influence punk oblige. Leur second degré ira jusqu'à préciser sur la pochette "Electronically re-channeled for monophonic play".  Ce titre sera encore repris dans une version plus rapide, plus carrée, plus agressive et plus produite sur leur album "Uh oh... no breaks!". À retenir également sur ce EP le formidable titre "Gotta tell me why" cette fois signé par le chanteur Mark Noone, un must pour tout amateur de power pop.

Glendora

Othall.

commentaires

Haut de page