Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Psychedelic Folk - Collie Ryan / Entretien

par lou 18 Janvier 2012, 10:53

PSYCHEDELIC FOLK

 

 

Collie Ryan / Entretien

 

 

Sur un arbre perché

http://knowphase.com/wp-content/uploads/2009/07/collie96.jpgNormalement, à moins d’être le pignouf de base (ou un pro blasé), quand un artiste accorde une interview, vous espérez passer pour autre chose qu'un emmerdeur patenté. Et la moindre des politesses consiste à poser vos questions en restant dans l'embrasure de la porte. Le plus discrètement possible. Quand vous tombez sur Collie Ryan, artiste qu'on pourrait qualifier de totale,    en prenant toutes les précautions du monde, vous finissez par avoir l'impression de bosser pour un torchon people, sans foi ni loi. Cette américaine vit dans son monde à elle, tout simplement.  Voit l'univers à sa façon, sans que jamais on en vienne à penser qu'elle a inventé un nouveau gimmick. Avec un peu de chance, il est assez facile de trouver la réédition de ses trois albums de 1973. Et de se faire une bonne cure de folk râpeux, enregistré avec des bouts de ficelles, et ignorant superbement le sens du mot «arrangements». Pensez, il y traine même le bruit des doigts, pendant les changements d'accords.  Musique  saine comme l'hiver en Auvergne, gorgée de grand air,  sans adjuvants ni saloperies chimiques. Pas tendance, pas recommandé par un coach quelconque (cette manie d'avoir besoin d'un directeur de conscience....) juste vivante. Une forme de retour à la nature plutôt revigorante.  Merci à Douglas Macgowan.


L : Comment êtes-vous venu à la  musique ?

CR : J'ai commencé à chanter à huit ans dans les chorales d'école. Sur de l'opéra, en faisant la vaisselle. La guitare était moins lourde à porter que le piano.

L : Vos trois disques ont été réalisés la même année. Vous aviez un gros stock de chansons ?  Le son est très frais et direct, des souvenirs de ces sessions ?

CR : Je m'en souviens très bien. Tous les morceaux (trois albums) ont été réalisés en quelques jours. Quatre ou cinq prises. J'ai trois cent chansons de prêtes, sur plus de milles. J'écris depuis quarante ans, maintenant.

L : Vous avez aussi conçu les pochettes. Quelle est la signification derrière chacune d'elle ?

CR : Ces pochettes viennent d'un groupe de peintures, que j'ai conçu dans les années 70. J'utilise des symboles non religieux, pour transmettre des vérités spirituelles. La femme sur un oiseau, la Terre préservant ce qu'elle donne. L'indien, pas une crucifixion, une élévation vers la fraternité avec la nature. Le maitre et l'enfant représentent l'ancienne chaine de sagesse, venue du fond des âges. J'ai un peu étudié l'art.

http://www.yogarecords.com/artists/collieryan/collie-hour-front.jpgL : Les disques sont des pressages privés. Vous n'aviez pas trouvé de label, ou c'était un choix personnel ? Que pensez-vous des marchands qui les vendent très cher, maintenant ?

CR : Les gros labels veulent de gros vendeurs. Je plais à une certaine catégorie de personnes, amoureux de l'esprit et de la nature. Si les albums rapportent de l'argent maintenant, ça signifie que les gens y trouvent quelque chose de vivant. Toujours un peu de fric à la fin du mois, aussi.

L : Vous avez vraiment vécu dans un bus, le long du Colorado, en peignant des enjoliveurs ? La première fois que j'ai contacté Doug, il m'a dit que vous n'aviez pas d'ordinateur, pas de téléphone fixe. Vous vous intéressez à ce qui se passe dans le monde ?

CR :. Je peins toujours des enjoliveurs (depuis 25 ans). Ils ont fait le tour du monde.  J'ai passé vingt-deux ans dans un bus, à côté du Rio Grande. Sans électricité, simplement. Pour consacrer du temps à ma musique, être près de la nature. Je me tiens informé au sujet de la musique et de l'actualité, à travers mes amis. En lisant beaucoup. Nous vivons des temps de transition critiques, pour ceux qui émergeront de la folie, pour retrouver la santé spirituelle. Mes croyances sont fondées sur l'expérience directe de la nature et de la vie. Guidées par les principes de la Théosophie (http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9osophie). Voir l'existence d'une façon unitaire. Tout est en un.

L : Comment s'est fait le deal avec Yoga Records ? Vous avez suivi le déroulement des choses ?

CR : Doug a trouvé mes disques, dans un magasin d'occasion. Tout est parti de là. Le processus a été merveilleux, avec d'excellentes personnes pour m'aider. Ma musique n'a pas été populaire pendant des années, mais c'est en train de changer. Les gens s'éveillent à la vérité, en dedans et en dehors. Il y a de plus en plus d'auditeurs. Je fonctionne sur la vibration du Nouveau Cycle, pas en harmonie avec le passé. J’espère que le changement, et ma musique, ont un futur dans ce monde ou le «vieux» n'en finit pas de mourir.

L : Que savez-vous de la France ? 

CR : Par ici, les touristes français sont nombreux. Je connais bien l'histoire de votre pays, et adorerais visiter le Sud, là où tant de grands peintres ont vécu. Ça aurait été super de visiter Paris, dans les années trente. De faire partie de cette vague créative.

Saludas to you, of France.
Thank you for hearing me.
Su Amiga.
Collie Ryan.

Entretien mené par Laurent

 

LIEN :

Myspace

Site Officiel

commentaires

Haut de page