Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rock Français - Soggy / Force Brute

par lou 17 Octobre 2011, 21:29

ROCK FRANCAIS

 

Soggy

 

Force Brute

http://a7.idata.over-blog.com/499x332/1/66/39/06/Soggy.jpgLe heavy métal, c'est un sport de jeunes. Les vrais classiques du genre sont censés laisser l'auditeur épuisé, à se demander ce qui lui a pris de se plonger dans ce bain de plomb. Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans... Avant que le boogie atomique ne se laisse corrompre, devenant le genre le plus chiant a avoir émergé depuis quarante siècles. D'un bon album de métal lourd, on ressort à quatre pattes, la langue pendante, et la gorge sèche. Tout à fait l'impression que m'a laissé Soggy. Des français de France ? Non ? Si si. Ce groupe de Reims existait vers 1982, et a laissé un seul single de son vivant. Comme ils ignoraient la démagogie facile (je suis antisocial, c'est drôlement plus simple en étant salarié de CBS) autant que les conneries sataniques (90% du marché) leur existence a été plus que brève. L'intégrale de leur production est ressortie, il y a deux ans, sur un lp à tirage limité, sous une pochette qui annonce la couleur d'entrée. Machine infernale, qui vous attrape par les doigts, et vous rabote la couenne jusqu'aux burnes. La colline est minée, du napalm partout, l'assaut des viets sur la base, la putain de guerre, et que ça envoie du purin de tripes bouillantes.

 

http://soggy.canalblog.com/images/soggy_45_001.jpgToute la première face baigne dans un jus Stoogien d'électricité malsaine, le vocaliste donnant l'impression d'avoir été passé au grille-pain, avant d'officier. Et quand déboule leur reprise de I Wanna Be Your Dog, le compte tours s'emballe comme votre influx nerveux. Notons que ces gars sont de grands poètes, qui balancent des La Cellulite Est Le Sommet De La Beauté Informe en guise de concession au beau langage. Rincé, et comme on n'est plus tout jeune, on se demande un petit peu si on va tenir jusqu'à la fin. D'autant que les limites de la production décuplent la force d'impact. Moins vous avez de place pour vous exprimer, plus vous avez envie de jeter les meubles par la fenêtre. En commençant par l'armoire en chêne massif. Qui pèse son poids. Vos lombaires en profitant pour vous envoyer une carte postale. La voiture balai ? Non le tempo s'alourdit, l'horizon s'assombrit, et on plonge en plein Sabbat Noir (le chanteur imite Ozzy à la quasi perfection). Vous pouvez mettre des coups de boule dans le mur, il est solide. Bien capitonné, et résistant au chalumeau de la guitare. Le monde est foutu, pourri de tous les côtés. Et la pollution gagne les cerveaux, gangrenés par une basse vicieuse. Tu la vois ma grosse enclume ? Main droite-main gauche, je fais une passe à la rythmique, et hop, un essai qui laisse Chabal sur la touche, avec la sensation d'avoir voulu bloquer un camion. Et les marques de roues sur la tronche. Le temps d'éviter un sympathique orage de menhirs, et c'est déjà la fin. Exercice convaincant (quoique éprouvant physiquement) qui aurait pu concurrencer sans peine le tout venant de l'époque. Voir faire mieux, sans trop de problèmes. La réédition est un déjà un collector de prix. Chacun sa gloire posthume. Merci à Pascal pour l'assistance technique.

Laurent

 

LIEN :

Waiting For The War

W

commentaires

Haut de page