Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Néo Psych : Lamp Of The Universe - Anticyclone

par lou 21 Juin 2013, 10:08

Alors que ce papier se met (lentement) en place, ailleurs on se prépare à expédier une sorcière, toute acier trempé, en enfer. La charmante Mme Thatcher aurait, sûrement, adoré la présente communication. Qui traitera d’hédonisme, de je-m'en-foutisme, et de l'art de fainéanter dans un tas de foin. Il est vrai que ce genre de distraction dérange. Les fachos, les épais du crane, comme tout ce qui court après un ballon. Et si je sors de ma torpeur béate, ce sera pour pousser un coup de gueule. Au mégaphone. Parce que, nom de dieu, voilà un monde miné par la crise, avec des gens qui se suicident sur leur lieu de travail. Et les meilleurs disques planants qu'on puisse conseiller sont au mieux durs à dégoter. Au pire pas réédités. Plus rares qu'un beau geste charitable au MEDEF. Donc, amis lunaires/ennemis des mauvaises surprises, préparez-vous à chercher longtemps les albums de Lamp Of The Universe. La vie est dure, surtout quand on veut la considérer du haut de son nuage. Mais, comprenez vous, on navigue HAUT au dessus du quotidien, et de son infamie ordinaire. Alors, Lamp Of The Universe. Ou la carrière solo d'un nommé Craig Williamson. De son état bassiste de Datura, horrible groupe néo zélandais de doom métal. A juger par Cosmic Union, ou Earth Spirit And Sky (les seuls qu'on trouve à peu prés simplement, sans devenir dingue) le type avait besoin d'un break. Ou alors il est masochiste grave. Quittez vos baskets SVP, vous faites du bruit. Jugez, une forme proche du raga, avec des bouts de lumière divine, de vérité, de recherche intérieure. Du sitar, des percussions opiacées, de la flûte souvent. Oh man, il est quelle heure ? Celle de la montgolfière sur nos rêves les plus délicats. La substance ici distillée propose, du fond, d'un champ de lavande, de refaire le chemin à l'envers. Si vous avez pratiqué Lovercraft, vous savez comment on échappe à ses créatures maléfiques. Celles avec des noms à rallonges. Il suffit de souffler dans un machin bizarre, et de grandes oiseaux vous emporteront loin.

 

Pour mettre de la distance entre l'existence et moi (besoin urgent) je propose Acid Mantra, bel album abyssal. Celui ou des yeux vous contemple, à travers le soleil. Et dont quelques exemplaires traînent, en ce moment même, sur E-Bay. Sûrement déposés là par des anarchistes. Des empêcheurs de précariser en rond. Diffuseurs de perspectives truquées et subversives, uniquement destinées à faire louper les rendez vous à Pôle Emploi. Ou à postuler pour un job de conducteur de tapis volant. Sans les mains. En emplâtrant pas mal de choses sur son passage, soit. Mais ce sont les risques d'un pilotage les yeux fermés. Musique hallucinée, hallucinante, hallucinatoire. Courses d'escargots. Comment quelqu'un peut, dans les temps que nous subissons, vivre aussi haut dans le cosmos ? Ce mec doit croire (encore) à plein de choses. On ne sort pas des disques pareils en étant un vil escroc. Il faut s'incarner dans une dimension parallèle, savoir communiquer ses bonnes vibrations, risquer tout tout le temps.  Même le Pink Floyd  ultra planant (celui de Echoes)  transportait plus bas, dans la ionosphère. Toujours il fallait (tôt ou tard) ramer pour revenir au vaisseau. Ici, l'apesanteur règne en permanence. Vous pouvez tripper tranquille, on s'occupe de tout  Art hédoniste. Le gars aux commandes doit souffrir dans l’existence. Quand le boulanger vous aboie dessus (pardon, vous demande si vous voulez votre pain bien cuit) et qu'il faut une demi heure pour émerger, la vie quotidienne est bouleversée. Mais moins que bouleversante. Reste encore un volume à s'infuser, dans ma réserve. Il se nomme Heru, et s'impose comme le bijou psychédélique du lot. Envies de s'allonger dans une fleur, et de renaître uniquement à la nature. Les astronomes en ont rêvé. Approcher les étoiles d'assez prés, sentir les aspérités, respirer de l'ozone toute pure. Usage intime seulement. Fait ressembler le bidule sans masse (mais si, cette molécule au nom impossible de Boson de Higgs) à un mammouth pété à la ganja. Non, à deux mammouths complètement stoned.

Laurent

LIEN :

Heru Part 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Néo Psych : Lamp Of The Universe - Anticyclone

commentaires

Haut de page